texte 4 -réalité et rêve-

 

            Dans ces temps de difficultés et de crise,notre regard doit porter loin dans le passé pour comprendre et découvrir

que les catastrophes économiques et intellectuelles ne laissent pas de traces dans l’histoire de l’homme.

Les civilisations,les religions,les idéologies sot mortelles,dieu merci.Les problêmes dûs aux diverses doctrines et concepts disparaissent dans le néant,

engloutis par l’histoire,oubliés par tous.

 

Que reste- t-il de tout cela? ce qui perdure,notre héritage,c’est ce que l’homme a concrètement réalisé,bâti,fabriqué,écrit.

C’est ce témoignage toujours présent de générations d’architectes,d’artistes,d’écrivains,qui ont façonné notre mémoire et élevé notre vision.I

Ils ont transcendé notre humanité assujettie et éphémère par la lente élaboration de leurs oeuvres.

Les sculptures archaïques grecques,les réalisations des architectes,le livre des folastries ,pour ne citer que ceux-là,

sont des jalons forts et durables.

Seule la science paraît profiter du savoir antérieur pour évoluer d’une manière constante.L’art procède d’une permanente remise en question

sans notion de progrés ni de certitude.Sa présence constante souligne sa nécessité primordiale et la transcendance qu’il nous apporte.

D’une manière discrète et réservée,il est exaltant de participer à cette élaboration.Dans ces temps de consommation d’images et de paroles,

je recherche le calme,la contemplation-le calme ne signifie pas le rien,la contemplation n’est pas synonyme de vide.

 

J’ai a l’esprit de ne pas me détourner de sensations simples(simplistes?) deme refuser à teop analyser les processus créatifs,

afin de garder ma spontanéité.

Exprimer les sentiments,la joie,la vie dépasser l’illusion de la réalité pour s’épanouir dans le rêve,s’envoler avec les oiseaux...

 

                                                                                                      Philippe Sivan

                                                                                                          avril 2009

 

 

                          Sculptures

Voir la-bas...

Lorsque l'artiste,par leslignes,le mouvement suscité,la légèreté,arrive à donner cette instantanéité,il nous invite à voir,à toucher la matiére,

VIVANTE à notre regard.

"Dans le même milieu que celui qui la contemple,elle en accepte la lumière,et ses clartés comme ses ombres sont REELLES"

disait Valéry ( Pièces sur l'art). Ainsi, dans  tout objet,au delà de toute FIGURE,se situe la chose sans nom qui fait rêver.L'art dans ses

représentations en donne la preuve vitale.

Mais qu'est-ce que la chose?direz vous.C'est un peu l'âme du poète,de l'artiste,du créateur,de chacun.Comme un homme peut paraître figé,

une sculpture peut apparaître animée.Quelle différence entre les deux?il n'y a pas de REELLE dissemblance puisque nous partageon cette

Même chose-là : LA_BAS ...

 

                                                                                                                                               Jm Bessuges

                                                                                                                                                         04-09